Police et migrants (1667-1939) Collectif PUR, Rennes, 2001, 422 p.

GN/25 , 2001  

SOMMAIRE 1- Contrôle de la mobilité et des migrants : principes et pratiques - Naissance de la police des étrangers dans le royaume de France (XVI-XVIIIè) - La maréchaussée et la population mobile dans l'Orléanais au XVIIIè siècle - La police des étrangers sous la Révolution française - Le contrôle de la mobilité à travers les passeports sous l'Empire 2- Identification des migrants et protection nationale - Les pratiques policières d'identification des migrants et leurs enjeux pour l'histoire des relations de pouvoir - La prison de l'exil. Les réfugiés de la Commune entre les polices françaises et anglaises (1871-1880) - Polices, étrangers et travailleurs coloniaux dans le Cher de 1914 à 1918 - Pratiques d'une préfecture : les demandes d'expulsion de ressortissants italiens dans l'Isère de 1934 à la seconde Guerre mondiale - "PAPIERS!". Les forces de l'ordre et les réfugiés espagnols (1939-1945) 3- Les "périphéries" sous contrôle : espaces portuaires et frontaliers - Les transformations du contrôle des étrangers dans les villes de la frontières du Nord (1667-1789) - Police et migrants d'une ville portuaire : Lorient au XVIII siècle - Le migrant du gendarme. Le quotidien de la surveillance dans le département du Nord pendant la 1ère moitié du XIXè siècle - Immigration et police portuaire à la fin du XIXè siècle : le cas de Marseille - La police et la surveillance de la frontière des Alpes-Maritimes de 1919 à 1939 4- Le contrôle des migrants en ville - La police des étrangers à Toulouse sous l'Ancien Régime - Migrants et "étrangers" sous l'oeil de la police : la surveillance des lieux d'accueil parisiens au siècle des Lumières - La surveillance des garnis à Versailles : 1830-1930 - Contrôler et surveiller le commerce migrant : nomades, forains et ambulants à Paris (1912-1940) Conclusion De l'histoire des mouvements sociaux à l'histoire de la police, un cheminement de l'histoire sociale