L'Eglise et l'Etat, la séparation - tome I KERLEVEO Jean 1951, 296 p. , GN/53

GN/53 , 1951  

SOMMAIRE I. La détermination du desservant légitime et l'Eglise catholique devant les tribunaux français II. Les possibilités d'actions du desservant et des fidèles III. Propriété administrative et affectation cultuelle des églises IV. L'affectation cultuelle, son étendue, ses caractères, sa nature

Culte catholique, Séparation de l'Eglise et de l'Etat : Loi de 1905 de Séparation des églises et de l'état (1906-1909) , 1P/QUI/36

1P/QUI/36 , 1906-1909  

-Inventaire des biens et dépendances de l'Eglise Saint-Mathieu -Demande de reprise des biens mobiliers de l'Eglise Saint Mathieu -Dévolution des biens : Arrêtés de mise sous séquestre Fabrique Saint Corentin Mense curiale de Saint Corentin Chapitre cathédrale Mense épiscopale Mense paroissiale de Saint Corentin Fabrique de Saint Mathieu Fabrique de Locmaria Grand Séminaire diocésain

Culte catholique, Séparation de l'Eglise et de l'Etat (1901-1902) , 1P/QUI/35

1P/QUI/35 , 1901-1902  

Exécution de la loi du 1er juillet 1901 sur les associations : demandes en autorisation des congrégations. -correspondance générale -Congrégation des Sœurs du Bon Secours : demande d'autorisation, rapport d'enquête -Prêtres de l'Immaculée conception de Saint-Méen : demande d'autorisation, rapport d'enquête -Congrégation des filles de la Sagesse de Saint Laurent sur Sèvre : demande d'autorisation, rapport d'enquête -Congrégation des filles de la Croix de Lambézellec

Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Congrégation des Filles de la Retraite (1844-1862) , 1P/QUI/24

1P/QUI/24 , 1844-1862  

demande d'autorisation, acquisition d'un immeuble 3 rue des Réguaires : rapport, correspondance La Congrégation des Filles de la Retraite initialement constituée à Quimperlé en vertu d'une ordonnance royale du 17 janvier 1827 sollicite son transfert à Quimper en 1844. Elle se propose à cette date d'acquérir une propriété au 3, rue des Réguaires et appartenant à Monsieur de Kergaradec (emplacement présumé de la Poste actuelle). En 1858, la congrégation modifie ses statuts afin de pouvoir diriger deux écoles de jeunes filles. La congrégation déménage semble t'il ensuite pour s'établir rue Verdelet.