Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Congrégation des Dames Charitables de la Visitation de Sainte-Marie (ordre de Saint-François de Sales) (1807) , 1P/QUI/28

1P/QUI/28 , 1807  

Etat statistique, correspondance Cette congrégation des Dames charitables ayant pour but l'instruction des filles s'établit vers 1810 dans l'ancienne maison des Capucins, propriété de Mlle de Saint Pern. Une douzaine de religieuses y vivent. La congrégation obtient un décret d'autorisation provisoire en 1806. En 1807 la communauté comptait 21 sœurs. Mais elle ne recevait à cette date qu'un dizaine d'élèves.

Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Congrégation des Dames du Sacré Cœur de Jésus (dite de l'instruction chrétienne) (1807-1811) , 1P/QUI/31

1P/QUI/31 , 1807-1811  

Etat statistique, correspondance Cette communauté se reforme en 1805. Elle avait pour but l'éducation des jeunes demoiselles et comptait vers 1807 25 personnes recevant une centaine d'élèves externes et 40 à 50 pensionnaires. Elle hébergeait également des dames souhaitant se retirer du monde. La communauté quitte Quimper pour Quimperlé vers 1811 avant de revenir à Quimper vers 1847. En 1859 l'acquisition de nouveaux immeubles permet son agrandissement. En 1900 la communauté comptait près de 40 religieuses. La communauté avait en charge une maison de retraite, une école libre située rue bourg les bourgs et un pensionnat.

Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Ordre de Saint Ignace de Loyola de la Compagnie de Jésus (Jésuites) (1843-1846) , 1P/QUI/33

1P/QUI/33 , 1843-1846  

Congrégation installée dans l'ancien couvent Saint Joseph : rapport, correspondance Les Jésuites réalisaient essentiellement de la prédication, délivraient de l'instruction et réalisaient des conférences. Mgr Dombideau, évêque de Quimper leur avait officiellement assigné pour mission de reprendre l'œuvre missionnaire du Père Maunoir et les adorations, d'assurer les prédications des retraites d'hommes et de femmes à Lesneven et Quimperlé, d'assurer les exercices spirituels aux communautés. Leur résidence était l'ancien couvent de Saint Joseph. La communauté jésuite fut expulsée le 30 juin 1880 et dispersée le 23 septembre 1901. En 1843 les Jésuites étaient au nombre de six. Avant la dispersion la communauté comptait en 1900 une douzaine de membres.

Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Association des Dames Charitables dites du Calvaire (1810) , 1P/QUI/21

1P/QUI/21 , 1810  

Etats statistiques, rapports, correspondance Le but de la congrégation des dames Charitables était la délivrance d'une instruction gratuite aux jeunes filles et l'éducation des jeunes personnes. Elle était située route de Pont L'Abbé par suite d'une acquisition immobilière faite le 14 avril 1808. Vers 1810 la communauté regroupait 26 religieuses. La congrégation recevait théoriquement en pension des veuves d'officiers ou des femmes d'officiers qui en l'absence de leur mari souhaitaient s'y retirer. La congrégation n'étant pas autorisée par le gouvernement impérial et de nombreux travaux indispensables devant précéder l'ouverture réelle des classes, il n'est pas certain que des élèves ont effectivement été reçus par cette communauté qui disparaît rapidement.

Culte catholique, Communautés religieuses, dossiers individuels des congrégations : Communauté des Sœurs Blanches, dites du Saint-Esprit ou de la Charité (1808-1826) , 1P/QUI/30

1P/QUI/30 , 1808-1826  

Etat statistique, correspondance La communauté des Filles du Saint-Esprit est fondée le 27 mars 1749. Les sœurs sont expulsées en 1794 mais reviennent vers 1800. Elles établissent leur nouvel communauté derrière la préfecture dans une maison louée à partir de septembre 1805. Elles fournissent le personnel du bureau de Bienfaisance, celui de l'Hôtel Dieu et à partir de 1839 la salle d'asile. L'établissement recevait les malades et les indigents et comptait 302 lits en 1902. La communauté des Filles du Saint Esprit comptait 49 religieuses en 1890.

Culte catholique, Fabriques : Demandes de subventions et d'aides (1810-1884) , 1P/QUI/15

1P/QUI/15 , 1810-1884  

correspondances dont : Paroisse Saint Corentin : -Construction des flèches de la cathédrale : correspondances (1854) - Restauration diverses : correspondance (1864,1866) -Refonte cloche du Beffroi : correspondances (1838-1840 ; 1883-1884) Paroisse Saint Mathieu : devis des travaux à exécuter (1833), correspondances (1810,1833, 1834, 1843,1846,1865) Paroisse Locmaria : correspondances (1838, 1865,18671869, 1883-1884)